Livre d'Hénoch, le texte qui a inspiré le Christ

Livre Hénoch, le texte qui a inspiré le Christ

Le Livre d'Hénoch, un texte venu du fond des ages et qui a inspiré l'ancien et le Nouveau Testament.

Cet article est un petit résumé du livre de Pierre Jovanovic : Enoch : Dialogues avec dieu et les anges (lien en fin d'article).

Les théologiens pensaient que le livre d’Hénoch avait été écrit de 100 à 300 ans après Jésus Christ, comme beaucoup de ses textes ressemblent à l’enseignement qu’avait laissé Jésus.

Mais les découvertes des manuscrits de la mer Morte, également appelés manuscrits de Qumran, sont venus remettre en cause ces affirmations.

Les découvertes de la cave 4 ont permis d’établir scientifiquement que les textes d’Hénoch sont antérieurs d’au moins 200 ans à la naissance de Jésus Christ.

Découverte qui bouleversa les chercheurs car cela voulait dire qu'au lieu d’être un livre inspiré par le Christ, c’était le livre qui avait inspiré le Christ !

Un livre qui dérange

Le livre d’Hénoch était un texte sacré juif avant que le rabbin réformateur Simon Ben Jochai, en 70 après J.C, le condamne ainsi que toutes personne qui le lirait.

Et cela sûrement parce que l’élu dont parle Hénoch, ce Fils de l’homme, ressemble beaucoup à Jésus Christ.

Le livre d’Énoch a continué d’être un livre sacré pour les chrétiens jusqu'en l’an 325 après J.C. après un concile, où il sera décidé que son contenu restera caché du public.

Par la suite tous les exemplaires trouvés seront détruit par l'église et pendant plus de 1400 ans plus personne n’entendra parler de ces textes.

Le Livre d'Hénoch redécouvert

En 1773, un explorateur écossais du noms de James Bruce, découvre des copies intacts du livre d’Hénoch dans un monastère en Abyssinie, car pour l’Église Éthiopienne, le livre d’Hénoch était resté un livre sacré.

Une autre version datant du 15eme siècle sera découverte à Belgrade, version différente qui sera appelé le «Énoch slavonique». ou «Énoch 2«.

Le livre d'Hénoch dans l'ancien et le nouveau Testament

Le pasteur américain Ronald K. Brown qui a publié en 1998 «The Book of Enoch» a expliqué que «l’Ancien et le Nouveau Testament comportent exactement 309 passages directement empruntés au Livre d’Énoch.»

Il rajoute «Mon livre est un effort pour répandre les Évangiles de Jésus Christ, mais comme toujours, c’est au lecteur d’accepter ou de refuser les conclusions.»

Comme de nombreux autres chercheurs il a été obligé de reconnaître que Jésus connaissait obligatoirement le Livre d’Hénoch, car il y a trop de concordances entre le Livre d’Hénoch et l’enseignement du Christ.

Qui est Énoch : Thot, Hermès, Enmeduranki ?

D’après les textes bibliques, il est le 7eme patriarche d’avant l’inondation, père de Mathusalem, grand-Père de Lamech et arrière grand-père de Noé, celui de l’arche.

Pour certain il serait le fils de Caïn et pour d’autre le fils de Seth. Mais comme nous le savons aujourd’hui, la plupart des textes hébreux de l'ancien testament viennent des textes sumériens et égyptiens (voir : L’origine sumérienne et égyptienne de la Bible, les preuves).

En Orient il y a eu un Enoch : ils l'appellent tantôt Énoch, tantôt Edris c'est lui qui donna des lois aux Égyptiens sous le nom de Thot, appelé par les Grecs ''Hermès Trimégiste''.

On lui donne un fils nommé Sabi, auteur de la religion des Sabiens ou Sabéens.

Il y a un point commun entre le Livre d'Énoch et le Rouleau de Thot : les deux promettent l'immortalité à celui qui les lis !

Il y avait une ancienne tradition en Phrygie sur un certain Anach, dont on disait que les Hébreux avaient fait Enoch.

Les Phrygiens tenaient cette tradition des Chaldéens ou Babyloniens, qui reconnaissaient aussi un Énoch, ou Anach, pour inventeur de l'astronomie.

Selon l’historien Philip Davies, Énoch possède peut-être ses racines dans le roi En-mendur-Anna-k appelé aussi Enmeduranki ou encore Énoch :

«La légende d’Énoch commence avec la liste des rois sumériens d’avant l’inondation, liste préservée sous différentes formes. L’un de ces rois, souvent donné comme le 7eme, s’appel Enmeduranki.

Ce roi est toujours associé à la ville de Sippar, lieu de culte du dieu solaire Shamash.

Dans certains texte, ce Enmeduranki a été le premier à qui les dieux Adad et Shamash ont montré trois forme de divination : l’eau sur l’huile, l’inspection du foie et l’utilisation du cèdre.

Cela afin d’être transmis de génération en génération." Ces techniques devinrent effectivement un savoir faire exclusif des prêtres babyloniens.

Ces détails montrent bien comment le portrait biblique d’Enoch a peut-être été composé à partir de celui du roi Enmeduranki :

a) Enmeduranki comme Enoch, est le 7eme dans la liste des rois précédant l’inondation;  

b) le nombre biblique 365 préserve son côté solaire, plutôt que celui de Dieu solaire.  

c) le fait qu’il ai marché avec Dieu ou les Anges suggère une intimité profonde avec Dieu ou les Dieux ou les Anges.

d) le point final ne relie pas Enoch à Enmeduranki mais à son «homme-poisson» (apkallu), (un esprit tutélaire ou ange gardien), auquel chacun des 7 autres rois était associé.

L'"homme poisson» enseignait à son roi toutes les connaissances.

Or celui d’Enmeduranki s’appelait «Utu’abzu» qui est d’ailleurs cité sur un texte cunéiforme.

Et ce texte raconte comment Enmeduranki a été emporté, «ascensionné» au ciel comme Enoch.

Enoch est bien Enmeduranki

Parallèlement au déchiffrage des fragments de Qmrân, l'identité d'Enoch, celui dont la Bible dit qu'il « marcha avec Dieu a pu finalement être établie et Phillip Davies avait raison.

Tous les éléments contenus dans le million de tablettes cunéiformes retrouvées depuis plus de 150 ans ont permis de remonter à son altesse Enmeduranki, prince de Sippar, et serviteur du dieu solaire Shamash.

Même son Appkalû ou « Homme-Poisson » est connu : il s'agit de l'esprit nommé Utu'abzu, qui régnait également sur la ville de Sippar.

Pour les Sumériens, les Appkalu, à l'apparence mi-humaine, mi-poisson, sont des personnages ailés sortis des eaux pour leur apprendre les secrets de l'agriculture et de la métallurgie.

Donc, cela nous permet de comprendre que même le nouveau testament est inspiré des textes sumériens !

Les enseignements importants du Livre d'Hénoch : morceaux choisis

Extrait du livre d’Hénoch 2, l’Hénoch Slavonique, qui se rapporte aux enseignements sur ce que les hommes doivent savoir, faire et ne pas faire et comment ils seront jugés pour leurs actions.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup d'humanité dans ces textes.

Chapitre 44

Le seigneur a fait l’homme de ses mains et à son image.

L’homme est comme lui, infiniment petit ou infiniment grand.

Quiconque rejette le Souverain ou abhorre la face de seigneur s’est moqué du visage du Seigneur.

Celui qui c’est mis en colère contre un homme sans le blesser s’expose à la colère du Seigneur qui le coupera au jour du jugement.

Mais celui qui a craché sur un homme sera abattu au jour du jugement.

Béni est l’homme qui ne se sert pas de son cœur avec malice contre celui ou celle qui l’ennuie. Béni est celui ou celle qui aide les blessés, les condamnés et qui relève celui qui est à terre.

Au jour du jugements, nos faits et gestes seront comme autant de poids et mesures qui seront utilisés pour nous juger, comme au marché.

C’est à ce moment que chaque personne découvrira sa propre mesure. Et sa récompense sera proportionnée à sa mesure.

Chapitre 45

Quiconque se dépêche de faire des offrandes au Seigneur hâtera ses récompenses et recevra l’aide du Seigneur.

Celui qui augmentera les lampes devant la face du Seigneur verra le volume de ses grenier croître.

Quiconque augmente ses lampes devant le Seigneur en faisant des faux jugements, ne verra pas ses trésors s’accroître au ciel.

Quand le Seigneur demande du pain ou une chandelle ou de la chair d’animal ou tout autre sacrifice, ce n’est en réalité, qu’un désir de Dieu d’avoir des cœurs purs parmi les hommes.

Car dans la lumière du grand jugement, personne ne pourra se cacher.

Chapitre 46

Écoutez mes bien-aimés et entendez les mots qui sortent de mes lèvre.

Imaginez que quelqu’un visite un monarque et lui offre des cadeaux avec des pensées désobligeantes, et que le roi prenne connaissance de ses pensées.

Croyez-vous vraiment que ce roi va accepter ces cadeaux ?

Au contraire, il sera fou de rage et il jettera l’impudent aux juges.

Ou lorsqu’un homme qui se décrit comme juste et bon alors que son cœur n’est que violence et méchanceté; il se condamne tout seul devant les autres qui eux connaissent sa vraie nature.

Et lorsque le Seigneur enverra sa grande lumière, alors il y aura le jugement pour le juste et l’injuste, et personne n’échappera à la sentence.

Chapitre 50

J’ai mis le destin de chaque homme par écrit et aucun né sur terre ne peut rester caché, ni son travail rester dissimulé. Je vois toutes choses.

Maintenant donc mes enfants, passez le reste de vos jours dans la patience et la fragilité en attendant d’hériter de la vie éternelle.

Endurez au nom du Seigneur, chaque blessure, chaque insulte et chaque attaque.

Si des malheurs vous arrivent, ne les renvoyez pas à vos voisins ou à vos ennemies parce que le Seigneur les renverra pour vous.

Il vous vengera le jour du jugement, jour où il n’y aura plus de vengeance entres hommes.

Quiconque d’entre vous dépense de l’or et de l’argent pour le compte de ses semblables recevra une récompense considérable dans le monde à venir.

Ne blessez jamais les veuves ou les orphelins ou encore les étranger car la colère de Dieu viendra alors sur vous.

Chapitre 51

Tendez vos mains aux pauvres selon votre possibilité.

Ne cachez pas votre argent sous la terre.

Aidez l’homme juste dans l’épreuve car l’épreuve ne vous trouvera pas lorsque vous aurez des soucis.

A chaque problème cruel ou douloureux qui survient, supportez-le pour la gloire du Seigneur car c’est ainsi que vous trouverez votre récompense au jour du jugement.

Il est agréable d’aller matin, midi et soir dans Sa maison pour fêter la gloire de votre créateur.

Car chaque être qui respire Le glorifie parce que toute créature visible et invisible Le célèbre.

Chapitre 52

Béni est l’homme qui par ses lèvres couvre Dieu de louange et qui le remercie du fond du cœur.

Maudit est l’homme qui couvre son voisin de mépris et de calomnie car il amène Dieu au mépris.

Béni est celui qui ouvre ses lèvres pour bénir et complimenter Dieu.

Maudit est devant le Seigneur celui qui passe son temps à maudire et à injurier. Béni est celui qui bénit toute la création du Seigneur.

Maudit est celui qui méprise la création du Seigneur. Béni est celui qui se baisse pour soulever ceux qui sont à terre.

Maudit celui qui regarde et désire la destruction de ce qui ne lui appartient pas. Béni est celui qui garde les fondations de ses pères et les maintient debout.

Maudit est celui qui fausse les décrets de ses aïeux. Béni est celui qui propage la paix et l’amour.

Maudit est celui qui dérange ceux qui aiment leurs voisins. Béni est celui qui parle avec le cœur et humblement, à tous.

Maudit est celui qui parle de paix alors que dans son cœur seule l’épée règne.

Car tous ces actes seront mis à nu et posés dans la balance et dans les livres au jour du grand jugement.

Chapitre 53

Mes enfants, ne dites pas «Notre père se tient devant Dieu et prie pour nos péchés, parce qu’il n’y a là d’aide d’aucune sorte pour un homme qui a péché».

Vous avez vu comment j’ai écrit le destin de tout homme avant même qu’il fut créé, tout ce qui a été fait par l’humanité, de tout temps.

Mais personne ne peut lire ou déchiffrer mon écriture parce que le seigneur voit tout ce que les hommes peuvent imaginer, combien ils sont vains avant même d’exister ou quand il mentent même au plus profond de leur cœur et de leur âme.

Et maintenant mes enfants notez bien ce que je vous dis afin que vous ne me fassiez pas de reproche plus tard en disant «mais pourquoi notre père ne nous a rien dit ?»

Chapitre 58

Écoutez moi les enfants, écoutez moi bien aujourd’hui.

En ces jours anciens lorsque le Seigneur descendit sur terre pour le bien d’Adam et pour visiter toutes les créatures qu’Il avait créés avant Adam.

Il a appelé tout les animaux de la terre, tous les reptiles et tous les oiseaux pour les rassembler autour de notre père Adam.

Alors Adam donna des noms à toutes les créature vivantes sur la terre.

Et le Seigneur donna à Adam la souveraineté absolue et plaça toutes les créatures entre ses mains.

Puis Dieu rendit ces créatures muettes afin que l’homme puisse toujours les commander sans discussion.

De la même façon le Seigneur créa chaque hommes souverain sur toutes ses possessions.

Dans l’intérêt de l’homme, le Seigneur ne juge jamais les âmes des animaux.

En revanche il fait connaître les âmes des hommes à leurs bêtes.

Et comme toutes âme d’homme ne périt jamais, il en est de même pour les âmes des animaux que Dieu a créé et ce jusqu’au jugement dernier.

Là, les animaux pourront accuser les hommes qui les ont mal nourris.

Chapitre 60

Celui qui tue l’âme d’un autre homme tue sa propre âme et son propre corps.

Celui qui jette un homme dans des filets se retrouvera lui aussi dans des filets, et il n’y aura plus aucune autre forme de guérison pour lui.

Celui qui donne un homme en offrande, sa rétribution sera rejeté le jour du grand jugement.

Celui qui travail faussement ou qui médit sur une âme ne pourra jamais se faire justice.

Chapitre 61

Mes enfants gardez-vous de commettre l’injustice en vos cœurs car le Seigneur le déteste.

Laissez-le faire la même chose à chaque être vivant qui commet l’injustice.

Car je connais toutes choses et je sais que dans les temps prochains, tous les hommes auront leur héritages préparés pour eux, bons pour les bons, mauvais pour les mauvais et sans aucune limite.

Béni sont ceux qui entre dans les bonnes maisons, car dans les maisons mauvaises il n’y aura aucune paix pour eux.

Écoutez mes enfants ! Lorsqu’un homme a une bonne pensée dans son cœur mais s’il apporte l’offrande de travaux qu’il n’a pas fait devant le Seigneur, le visage de Dieu se détournera de lui, et il ne pourra pas retrouver le travail dans ses mains.

Et même si ses mains l’avaient fait, mais que son cœur murmurait, là aussi il ne se retrouvera pas à son avantage devant le Seigneur.

Chapitre 62

Béni est l’homme qui dans sa patience apporte ses cadeaux avec joie devant le Seigneur.

Il trouvera le pardon de ses péchés.

Mais s’il reprend sa parole avant, il n’y aura aucun repentir pour lui ; et si le temps passe et qu’il ne fait pas se qu’il a promis, il doit savoir qu’il n’y a pas de repentir après la mort.

Parce que chaque travail fait par l’homme avant l’heure est tromperie pour les hommes et péché pour Dieu.

Chapitre 63

Quand l’homme habille celui qui est nu et qu’il nourrit l’affamé, il trouvera une récompense de Dieu.

Mais si son cœur murmure il commet un double péché, celui de sa propre hypocrisie et de ce qu’il donne.

Pour lui, il n’y aura aucune récompense pour cet acte. Et si son cœur est rempli de sa propre nourriture, de sa propre chair, vêtu de ses propre vêtements, il commet le mépris et n’aura aucune récompense pour ses bonnes actions.

Tout homme fier et présomptueux est détestable aux yeux du Seigneur, comme tout discours de fausses vérités.

L’épée de la mort leur tranchera la tête pour les jeter dans les flamme d’un brasier éternel.

Chapitre 65

Énoch répondit à tous ses gens : Écoutez mes enfants.

Avant que les créatures soient créés, le Seigneur créait les choses visibles et invisibles.

Quelque soit le temps déjà passé ici bas, comprenez que Dieu a créé l’homme à Son image et à Sa forme, et pour cela Il lui a donné des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cœur pour réfléchir et l’intelligence pour juger. Dieu vit tous les travaux des hommes.

Il créa toutes Ses créatures, divisa le temps en année, en mois et en semaines composé de sept jours.

Le jour a été divisé en heures, mesurées précisément afin que l’homme puisse réfléchir ponctuellement et compter les années, les mois, les heures, leurs alternances, leurs commencements et leurs fin; et pour qu’il puisse compter sa propre vie du début jusqu’à la mort, réfléchir sur ses péchés et écrire ses actes, bons et mauvais.

C’est pour cela que rien ne peut être caché à Dieu, que chaque hommes doit connaître Son œuvre, ne jamais transgresser Ses commandements et garder mes écrits de génération en génération.

Lorsque toute cette création divine visible et invisible arrivera à son terme, alors chaque hommes se retrouvera au grand jugement ; le temps cessera d’exister, les années, les mois les jours et les heures ne compteront plus.

Ils seront agrégés et ne seront plus comptés.

Il y aura une éternité et les hommes justes qui échapperont au jugement du Seigneur y seront rassemblés car pour le juste commencera la grande éternité ; et ils vivront éternellement sans travail, ni maladie, ni humiliation; ni anxiété, ni besoin, ni brutalité, ni nuit, ni obscurité, mais dans une grande lumière.

Et ils auront un grand mur indestructible, et un paradis lumineux et incorruptible car il n’y aura plus de choses corruptibles. Ce sera la vie éternelle.

Chapitre 66

Et maintenant mes enfants, gardez vos âmes de commettre des injustices car le Seigneur les hait.

Marchez devant son visage en tremblant de terreur.

Ne servez que lui. Prosternez-vous toujours devant le vrai Dieu et jamais devant des idoles muettes.

Apportez des offrandes juste devant lui et n’oubliez jamais que le seigneur hait l’injustice.

Le Seigneur voit toutes choses ; lorsque l’homme puise ses pensées au fond de son cœur, il doit savoir que chaque pensée est connue du Seigneur,

Lui qui a fait la Terre ferme et posé toutes les créatures dessus.

Si vous regardez le ciel, le Seigneur y est ; si vous prenez conscience de la profondeur de tous les océans et de tout ce qui se trouve sous la Terre, le Seigneur s’y trouve aussi.

Car le Seigneur a créé toutes choses. Ne vous courbez pas devant les choses faites par l’homme qui laissent Dieu en dehors de tout, car aucun travail ne reste caché devant lui.

Allez mes enfants dans le chemin de la souffrance, de la fragilité, de l’honnêteté, de la provocation, du chagrin, dans la foi et dans la vérité, dans la confiance des promesses, dans la maladie, dans l’abus, dans les blessures, dans la tentation, dans la nudité, dans la privation, mais aimez toujours votre prochain en attendant de quitter cette vie de maux pour hériter de l’éternité.

Bénis soient ceux qui échapperont au grand jugement, car ils brilleront sept fois plus que le Soleil et parce que dans ce monde la septième part est amputée de tout, de la lumière, des ténèbres, de la nourriture, de la joie et du chagrin, du paradis et de la torture, du feu, du givre et de bien d’autre chose.

Et Il a tout mis par écrit afin que vous puissiez lire et donc comprendre.  

Pour en savoir plus vous pouvez commander les livres de Pierre Jovanovic :

Enoch : Dialogues avec dieu et les anges, le seul livre que le Christ citait régulièrement parce qu'il le connaissait par cœur : sur Amazon
et
Le Livre des Secrets d'Enoch : sur Amazon

Voir aussi :

Mondes en collision, les dix plaies d'Égypte n'ont pas eu lieu qu'en Égypte...

Anunnaki, la version sumérienne de la création de l'humanité

Source :

wikipedia.org ;

sites.google.com/site/grandoeuvre

  Voter pour cet Article :
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *