Réincarnation, l’histoire incroyable de M. Roberts

Réincarnation, l’histoire incroyable de M. Roberts

Une Histoire de réincarnation étonnante et émouvante qui aura permis à une petite fille de revoir son papa dans une autre vie.

A Santa Barbara (Californie), un certain M. Roberts alla un jour trouver un clairvoyant qui faisais des conférences théosophiques, pour lui demander conseil au sujet d’un cas étrange.

Réincarnation : l’étrange rencontre de M. Roberts

la veille du jour dont nous parlons, M. Roberts passait dans la rue quand une fillette de trois ans accourut vers lui en l’appelant papa.

Il fut tout d’abord interloqué, car il se dit que quelqu’un voulait le faire passer pour le père de l’enfant.

Mais la mère s’avança vers lui, toute déconcertée et chercha à emmener la fillette qui s’attachait au monsieur qu’elle continuait d’appeler papa.

En raison de certaines circonstances, dont nous parlerons dans un instant, monsieur Roberts ne pouvait s’ôter de l’esprit cette histoire.

C’est pourquoi il était allé consulter ce clairvoyant qui consentit à l’accompagner chez les parents de la fillette.

Réincarnation : les retrouvailles

Dès qu’elle le vit, elle accourut à sa rencontre en l’appelant de nouveau papa.

Le clairvoyant, que nous appellerons M. X…, amena la fillette auprès d’une fenêtre pour voir si l’iris de l’œil se dilatait et se contractait, quand il la tournait vers la lumière, ou vers l’ombre, afin de se rendre compte s’il n’avait pas affaire à un cas d’obsession, car l’œil est le miroir de l’âme et il n’y a pas d’entité «obsédante» qui puisse agir sur cette partie du corps.

M. X… trouva que l’enfant était normale ; il se mit à la questionner avec douceur et une grande patience, à diverses reprises, pour ne pas la fatiguer, et voici ce qu’elle raconta :

Elle avait vécu avec son papa, M. Roberts, et une autre maman dans une petite maison tout à fait isolée.

On ne voyait pas d’autres maisons autour de celle-là.

Près de la maison coulait un ruisseau au bord duquel il y avait des petits arbres avec des drôles de fleurs.

(A cet instant de son récit, la fillette s’élança au dehors et revint peu après en apportant quelques chatons de saule) _ et il y avait, ajouta-t-elle, une planche en travers du ruisseau.

On lui avait dit de ne pas passer dessus, car elle pouvait tomber.

Un jour, son papa les avait quittées, sa mère et elle, et n’était plus revenu.

Quand leurs provisions furent épuisées, sa maman s’était couchée sur le lit et ne bougea plus.

Puis la petite ajouta gentiment : «Alors moi aussi je suis morte, mais pas vraiment : je suis venue ici».

Réincarnation : l’explication de Mr Roberts

A son tour, M. Roberts raconta son histoire.

Dix-huit ans auparavant, il habitait Londres, où son père était brasseur.

Il tomba amoureux d’une servante.

Son père s’opposant au mariage, il s’enfuit avec elle en Australie, après l’avoir épousée.

Une fois là, il se rendit dans la jungle et défricha un coin de terrain pour y établir une petite ferme, près d’un ruisseau, ainsi que la petite fille l’avait décrit.

Une fille était née. Elle avait environ deux ans lorsqu’un matin il sortit de chez lui et se rendit dans une clairière voisine où un homme, fusil en main, l’arrêta au nom de la loi, pour un vol commis dans une banque précisément pendant la nuit où il avait quitté l’Angleterre.

La police s’était mise sur ses traces, croyant qu’il était le criminel. Monsieur R. eut beau implorer qu’on le laissât aller voir sa femme et son enfant.

Craignant que ses supplications ne cachent quelque subterfuge, qui permette au coupable de le faire tomber aux mains de complices, le policier refusa et l’emmena jusqu’à la côte où il fut embarqué pour l’Angleterre.

Là il fut jugé et reconnu innocent. C’est alors seulement que les autorités prirent en considération ce que le le pauvre homme avait dit à propos de sa femme et de sa fille qui selon lui, devaient être mortes de faim dans une partie sauvage et désolée du pays qu’elles habitaient.

On envoya donc une expédition dans la ferme où l’on ne trouva plus que les squelettes de la mère et de l’enfant.

Sur ces entrefaites, le père de M. R. était mort. Il avait déshérité son fils.

Toutefois, les frères de M. R. partagèrent l’héritage avec lui, et il partit en Amérique, le cœur brisé.

C’est ainsi que finit son histoire. Il montra alors les photos de sa femme et de lui-même à ses interlocuteurs qui lui proposèrent de les mêler à d’autres et de les faire voir à la petite fille.

Sans hésiter, l’enfant désigna celles des des deux personnes qu’elle affirmait être son papa et sa maman.  

Histoire tiré du livre « Cosmogonie des rose-croix » de Max Heindel (écrit en 1909).

Voir aussi :

La réincarnation et le karma dans le judaïsme et le christianisme

Enseignement de la sortie hors du corps, voyage astral chez les roses croix

Réincarnation, l’histoire incroyable de M. Roberts
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Fermer le menu