La croyance en un Dieu unique dans l’Égypte ancienne, l’enseignement d’Hermès

La croyance en un Dieu unique dans l’Égypte ancienne, l’enseignement d’Hermès

De nombreux égyptologues pensent que les égyptiens croyaient en un Dieu unique, voici un enseignement d’Hermès (Thot) à son disciple Asclépios qui va dans ce sens.

Enseignement d’Hermès à Asclépios

Dialogue qui traite de Dieu, de l’Univers et de la nature

 » Aucune de nos pensées, ne saurait concevoir Dieu, ni aucune langue le définir.

Ce qui est incorporel, invisible, sans forme, ne peut être saisi par nos sens ; ce qui est éternel ne peut pas être mesuré par la courte règle du temps : Dieu est donc ineffable.

Il est la vérité absolue, le pouvoir absolu ; et l’immuable absolu ne peut être compris sur la terre. »

 » Dieu peut, il est vrai, communiquer à quelques élus la faculté de s’élever au-dessus des choses naturelles, pour percevoir quelques rayonnements de sa perfection suprême ; mais ces élus ne trouvent point de paroles pour traduire en langue vulgaire l’immatérielle vision qui les a fait tressaillir.

Ils peuvent expliquer devant l’humanité les causes secondaires des créations qui passent sous nos yeux comme des images de la Vie Universelle ; mais la Cause Première demeure voilée et nous ne parviendrons à la comprendre qu’en traversant la mort. »

« Cette mort est, pour beaucoup d’hommes, un épouvantable fantôme ; et cependant, ce n’est pas autre chose que notre délivrance des liens de la matière.

Représentation de Thot
Représentation de Thot

Le corps n’est qu’un vêtement d’infériorité qui nous empêche de monter dans les mondes du progrès ; c’est une chrysalide qui s’ouvre quand nous sommes mûrs à une vie plus large et plus haute.

Voyez la fleur qui charme nos yeux en nous enivrant de ses parfums : elle est née d’une graine tombée dans la terre.

De même notre corps quand il retourne à cette terre, d’où il a été tiré, l’esprit qu’il retenait captif s’exhale comme un parfum vers les cieux, car l’esprit était contenu dans le corps, comme le parfum dans le germe de la fleur.  »

« La mort est, pour certains hommes, un mal qui les frappe d’une terreur profonde, c’est bien là le résultat de l’ignorance, de l’agnoscence.

La mort arrive par la débilité et la dissolution membres du corps ; le corps meurt parce qu’il ne peut plus porter l’être : ce qu’on appelle mort, c’est seulement la destruction des organes corporels (l’esprit et l’âme ne meurent point)… »

Voici comment Hermès définit la vérité et en parle :

« La vérité, c’est ce qui est éternel et immuable, la vérité est le premier des biens, la vérité n’est pas et ne peut être sur la terre ;

il se peut que Dieu ait donné à quelques hommes, avec la faculté de penser aux choses divines, celle de penser aussi à la vérité ;

mais rien n’est la vérité sur la terre, parce que toute chose est une matière revêtue d’une forme corporelle, sujette au changement, à l’altération, à la corruption, à la transformation.

L’homme n’est pas la vérité, parce qu’il n’y a de vrai que ce qui a tiré son essence de soi-même, et qui reste ce qu’il est.

Ce qui change au point de n’être pas reconnu, comment cela pourrait-il être la vérité ? »

« La vérité est donc ce qui est immatériel, qui n’est point enfermé dans une enveloppe matérielle, qui est sans couleur, et sans forme, exempt de changement et d’altération, en un mot, ce qui est éternel.

Toute chose qui périt est mensonge et fausseté ; la terre n’est que corruption et génération, et toute génération procède d’une corruption ;

les choses matérielles ne sont que des apparences et des imitations de la vérité, ce que la reproduction est à la réalité; aussi les choses de la terre ne sont pas la vérité. »

Hermès (nom grec) est assimilé avec Thot, le dieu des savoirs cachés, le dieu lunaire égyptien et est connu aussi comme l’auteur mythique, sous le nom d’Hermès trois fois le plus grand, ou trismégistos, ou Hermès Trismégiste, d’une véritable bibliothèque ésotérique qui nourrit par la suite, notamment, les travaux des alchimistes du Moyen Âge.

Source : Isis dévoilée 

Voir aussi :

 La déesse égyptienne Isis et ses diverses représentations

Les véritables secrets de la Joconde

Le veritable secret de Toutankhamon enfin dévoilé

La Révélation Des Pyramides et autres sites sacrés, news 2017

La croyance en un Dieu unique dans l’Égypte ancienne, l’enseignement d’Hermès
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Fermer le menu